----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Mali: Le Général Moussa Diawara, le bourreau du peuple, Maitre à penser et bras armé de la famille présidentielle

Mali: Le Général Moussa Diawara, le bourreau du peuple, Maitre à penser et bras armé de la famille présidentielle

Le Directeur de la Sécurité d’Etat, le Général Moussa Diawara, fabrication de la belle famille d’IBK et Alliés, est actuellement la pièce maitresse de l’arsenal politico-militaire et policier de la répression au Mali.
Expert en magouilles de tous genres, il a transformé la Sécurité d’Etat en un GIE ( Groupement d’Intérêt Économique) redoutable dans les détournements de fonds publics, dans les enlèvements et séquestrations de personnes, dans la répression politique, dans les meurtres etc…
Il est également un jouisseur notoire qui a tenu en haleine et écœuré le Peuple malien ces derniers temps par ses frasques (fêtes d’anniversaires et autres soirées orgiaques entre amis et alliés), ses libéralités à des fins clientélistes.
Face à la montée de la contestation populaire sur les actes criminels répréhensibles du Pouvoir, le Général Moussa Diawara, piètre analyste politique, semi-analphabète, n’a d’autres réponse face aux revendications légitimes du Peuple, que la répression sous toutes ses formes.
Pour ce faire, le Général, face à la déliquescence du Pouvoir où il a joué un rôle de premier plan, il est le maître absolu de l’armée, des services de renseignement, de la police politique, de la gendarmerie, des structures de répression, de la brigade anti-terroriste qu’il utilise comme bon lui semble à l’exemple des forces criminelles de ces derniers jours au Mali,
Nous disons Halte Mon Général ! Sachez que le Peuple du Mali vous a à l’œil. La roue de l’Histoire tourne et elle vous mettra bientôt hors d’état de nuire car vous êtes aujourd’hui un véritable poison, un cancer à extirper du corps des forces armées et de sécurité patriotiques du Mali que vous déshonorez. Honte à vous ! Les jours à venir, nous vous mettrons à nu en vous dénonçant à travers vos crimes, tous vos crimes.

Source: Correspondance particulière de « L’œil de Boundou », un compatriote africain du Sénégal, de passage au Mali.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *