----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Soupçons de dopage : La Fédération malienne de football se défend

Soupçons de dopage : La Fédération malienne de football se défend

La Fédération malienne de football (FEMAFOOT) a indiqué dans un communiqué publié le mercredi 23 décembre, qu’elle était disposée à collaborer avec l’UEFA, dans le cadre des investigations liées au contrôle antidopage mettant en cause deux joueurs maliens.  

Les  faits  remontent au  22  novembre dernier, lorsque  deux  joueurs  maliens.  Sékou  Koïté  et  Mohamed  Camara  évoluant  au Red Bull  Salzbourg  (club autrichien)  sont  testés  positifs  lors  d’un  contrôle  antidopage  organisé  par l’Union  des  Associations  Européenne  de  Football (UEFA) ,  quelques  jours  avant  le  match  de  la Ligue  des  champions  qui  les  opposait  au Bayern  de  Munich. Les  deux  joueurs  revenaient d’une  tournée  de  10  jours  avec  la  sélection  malienne.

L’UEFA, qui s’est  saisie  de  l’affaire, entend  mener des enquêtes approfondies pour comprendre les faits et si possible prendre  des  sanctions  contre l’instance malienne du   football. En  attendant,  Adama  Sangaré, principal    médecin    de  la  sélection malienne  ainsi  que  le staff  médical ont  été suspendus. « Ce  n’est  pas  le  médecin en  charge  des  joueurs  qui  a  administré ces produits  mais  plutôt  son  adjoint.  Ce dernier  ne  savait  pas  que ces médicaments faisaient partie  de  la  liste  des  produits  interdits  par  le  comité  disciplinaire de  l’UEFA. Néanmoins  le  Comité  exécutif  a  décidé  de suspendre le  médecin, à  titre  conservatoire  »,  explique  Ibrahim  Z  Coulibaly  chargé  de  communication  de la Femafoot.

Une situation inédite 

Selon M.  Coulibaly ,  la  Fédération  malienne de  Football   n’a  jamais  connu  des  cas similaires  dans  le  passé  même si  la  fédération  est  aujourd’hui indexée par  l’UEFA. « C’est la première fois que  cela  se  produit au sein de la Femafoot. Nous étions  stupéfaits d’apprendre cela et  nous  sommes  en train  de   mener  nos    investigations afin  de  ne  pas perdre  ces  deux  joueurs  qui  sont  des  éléments  précieux  de notre  effectif.  D’ailleurs,  les  joueurs  étaient comme  nous  surpris  d’apprendre  qu’ils  avaient  pris un  tel  médicament »,  assure- t-il. Même s’il reconnait que les cas  de dopage sont  très fréquents sur  le  continent  comme  ailleurs. « Certains joueurs  consomment  ces médicaments  sans  l’avis du médecin. Mais  au  Mali , ce n’est pas  le  cas. C’est la  première  fois  que  cela  se  produit »,  insiste t-il.

La  FemaFoot se  dit  prête à  collaborer avec  l’UEFA pour faire toute la lumière sur cette affaire qui pourrait durablement ternir l’image des sélections nationales. « L’UEFA mènera  des  investigations  poussées  afin  de  déterminer  avec  précision  comment  cette  situation  a  pu  se  produire. La  Fédération  Malienne  de  Football lui offrir sa  pleine  coopération  en  toute  transparence afin  d’établir  rapidement  les faits  et  d’apaiser  la  situation  autour  de  deux  joueurs  précieux  pour  le  futur du  football malien » ,  précise le  communiqué cité plus haut.

 Avec Rue14

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *