----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

Pascale Affi N’Guessan fait une déclaration suite aux évènements de Bongouanou et identifie les agresseurs

Pascale Affi N’Guessan fait une déclaration suite aux évènements de Bongouanou et identifie les agresseurs
Le Président du Front Populaire Ivoirien (Fpi) Pascale Affi N’Guessan a reçu en audience une délégation de la CDEAO ce dimanche 18 octobre 2020, après sa rencontre avec les émissaires de la CDEAO, le député de Bongouanou Affi N’Guessan a profité pour donner son point de vue sur les affrontements de Bongouanou et l’incendie de sa résidence.

Alors que la campagne électorale est à son troisième jour ce samedi 17 octobre, la situation reste tendue dans certaines localités. C’est l’exemple de Bongouanou chez Pascal Affi N’Guessan où des tensions ont conduit à d’importants dégâts. D’où la résidence d’Affi N’Guessan à Bongouanou est partie en fumée et de vives tensions entre populations dans cette ville du Moronou à l’est du pays.

A en croire l’ex premier ministre de Laurent Gbagbo selon lui « J’indique qu’il s’agit des miliciens du régime ceux qui sont entretenus par le petit frère du chef de l’État, qui serait regrouper à l’hôtel Sebroko, ils seraient mis en mission pour agresser les leaders de l’opposition qui les gènes un peu et ils fonctionnent comme les escadrons de la mort. Ceux sont cela qui ont été dépêché, moi-même j’ai été informé très tôt le matin avant la levée du jour de ce qu’ils étaient en mouvement, il fallait qu’ont prennent des dispositions. Malheureusement nos camardes n’ont pas été alerté à temps, certains même se disait ici à Abidjan d’autre ont choisis d’aller au village. Ce sont des jeunes partis d’Abidjan aidés par les jeunes sur place. C’est eux qui sévissent dans toutes les régions, chaque fois que l’opposition manifeste pacifiquement, c’est eux qui vont créer des troubles. C’est un régime qui a dépassé le stade régulier du fonctionnement d’un État, qui est dans un régime de tyrannie, despotisme, et harcèlement de l’opposition il est claire l’opinion international note cela, ces deux morts sont au passif d’Alassane Ouattara sa volonté de tyranniser le peuple et le lui imposé sa domination à l’occasion de cette parodie d’élection » a -t-il martelé Pascal Affi.

Source 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *