----Annonce flash----

Journal Scientifique et Technique du Mali -(JSTM)-

Mission: Promouvoir la science au Mali, comme moteur de développement -- Site web: Cliquez ici -- Vous y trouverez gratuitement nos magazines scientifiques

INTOX: Le Mali n’a pas légalisé l’homosexualité comme l’avait annoncé France 24

INTOX: Le Mali n’a pas légalisé l’homosexualité comme l’avait annoncé France 24
Selon la loi portant code des personnes et de la famille au Mali, le mariage entre personne de même sexe est prohibé et France 24 a dû opérer un rétropédalage pour rectifier son erreur sur son site.

Un post Facebook reprenant un rapport erroné de France 24 qui prétendait que le Mali figure parmi les pays africains ayant légalisé les mariages homosexuels, est une INTOX.

Image for post

Le billet présente une capture d’écran d’un reportage publié le 7 juillet par France 24, ce média français de renommée internationale, qui affirmait que le Gabon, le Botswana et Taïwan avaient légalisé les mariages homosexuels, rejoignant la Côte d’Ivoire, le Mali, la République démocratique du Congo (RDC) et le Lesotho.

Au passage, l’article affiche une carte erronée.

La capture d’écran de l’article de France 24 a été largement diffusée sur les réseaux sociaux au Mali et dans la sous-région. Le post faisant ici l’objet de vérification a enregistré plus de 135 interactions dont 73 reprises et 45 commentaires, au moment où nous mettons cet article sous presse.

Le 7 juillet, France 24 a publié l’article erroné, puis a supprimé la carte. Dans un rétropédalage spectaculaire, l’éditeur a apporté une clarification indiquant que le Mali n’avait pas légalisé les unions homosexuelles. La manœuvre fut opérée après que le gouvernement malien, dans un communiqué fermement formulé, eût démenti avoir légalisé les mariages homosexuels dans le pays et eût dénoncé l’article.

Image for post

« La loi N° 2011–087 du 30 décembre 2011 portant code des personnes et de la famille est très explicite en la matière, notamment en ses articles 280 et 289 », martèle le verbatim du communiqué du gouvernement malien.

En l’occurrence, l’article 280 du code des personnes et de la famille, stipule clairement que le mariage est un acte public, par lequel un homme et une femme, consentent à établir entre eux, une union légale.

Et l’article 289 du même code, interdit expressément le mariage entre personnes de même sexe et le mariage consanguin ─l’article dispose des conditions de consanguinité─.

En 2018, un projet sur l’enseignement de l’éducation sexuelle dans les écoles maliennes a été abandonné après une forte opposition de leaders religieux dirigés par l’influent imam Mahamoud Dicko et le Haut conseil islamique malien (HCIM). À l’époque, alors que les travaux de réflexion sur le projet se déroulaient à Ségou, à quelque 240 kilomètres au nord de Bamako, le gouvernement fut contraint de suspendre le projet sous la pression des antagonistes, selon lesquels, ce projet faisait l’apologie de l’homosexualité.

En outre, PesaCheck a également découvert que les unions homosexuelles n’ont pas été légalisées en RDC, ni en Côte d’Ivoire, comme l’a avancé France 24.

Trésor Kibangula, analyste au Groupe d’études sur le Congo (GEC), a déclaré à PesaCheck qu’une proposition de loi pour la pénalisation est sur la table depuis la législature de 2011–2016, mais elle n’a jamais été discutée en plénière. Par conséquent, pour l’instant, on peut conclure que la loi congolaise ne pénalise, ni ne légalise l’homosexualité.

Quant à la Côte d’Ivoire, l’article 7 de la loi n° 2019–570 du 26 juin 2019 relative au mariage, interdit le mariage entre personnes de même sexe.

Cependant, la Haute cour du Botswana a statué en juillet 2019 en faveur de la décriminalisation de l’homosexualité, rejetant ainsi les lois qui punissaient jusqu’à sept ans de prison, les relations homosexuelles, déclarant qu’elles étaient anticonstitutionnelles.

Et au Gabon, la session parlementaire du 23 juin dernier a voté en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité et le projet de loi est maintenant avec le président Ali Bongo Ondimba, dont la ratification entérinera la loi.

L’Afrique du Sud est l’autre pays africain à avoir légalisé les unions homosexuelles.

PesaCheck a examiné un post relayant une erreur de France 24 qui avait laissé entendre que, le Mali aurait légalisé le mariage entre personnes de même sexe et a trouvé que c’était de l’INTOX.

Source: PesaCheck

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *