L’opposant Jean-Pierre Fabre, candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) s’est prononcé sur le scrutin présidentiel à l’issue duquel Faure Gnassingbé est réelu pour un 4è mandat à la tête du Togo. Dans un communiqué, le candidat malheureux a donné quelques raisons qui expliquent sa défaite.

C’est à travers un communiqué que le parti vaincu rejette les résultats proclamés dimanche par Tchambakou Ayassor, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pour Jean-Pierre Fabre, il s’agit d’un  nouveau coup de force électoral perpétré sans la moindre retenue, exactement comme ce fut le cas pour les cinq derniers scrutins présidentiels au Togo.

Toute fois il reconnait que certains éléments ont joué en sa défaveur. Dans le communiqué, le chef du parti orange affirme que «…l’utilisation illégale des moyens de l’Etat par le candidat du parti au pouvoir, la rétention du financement public de la campagne des candidats de l’opposition » sont les moyens utilisés par le candidat sortant pour se maintenir une quatrième fois au pouvoir.

Le parti informe aussi que sur toute l’étendue du territoire national, les populations ont assisté à des bourrages d’urnes, à la falsification des procès-verbaux et à des voies de fait contre les délégués de l’opposition dans les centres et bureaux de vote.

Somme toute, M. Fabre et ses collaborateurs accusent le régime de réduire l’élection à de simples formalités administratives et médiatiques. Le parti orange rappelle à ses militants et sympathisants que l’heure n’est pas au découragement. Le parti note que l’élection n’est qu’une étape de la lutte. D’autres étapes suivront naturellement pour ce parti.

Ceinture de feu /-Oppositions.info-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici